Le nouveau titre du petit prodige canadien s’intitule Fight et à part la déformation qu’il fait subir à notre espace temps, on ne voit pas bien où se trouve la violence. On retrouve par petites touches sa voix timide nous incitant à la bataille et sa symphonie de basses habituelle. Quoiqu’il en soit en neuf minutes et au moins trois rebondissements, on se rappelle le pourquoi du comment de notre fascination. Le morceau enregistré durant l’hiver dernier sort sur R&S pour ajouter encore un peu de prestige à l’affaire.