Cotton Claw, c’est quatre potes, quatre producteurs, quatre français, quatre fans de rhum arrangé, quatre MPC réunis en un live band pour un son unique. Mais pourquoi on vous dit ça ? Parce que justement, Cotton Claw est un peu comme un bon rhum arrangé. Vous prenez différents ingrédients, vous mélangez, vous essayez, vous laissez macérer, mûrir et vous finissez par obtenir cet élixir fantastique, avec sa personnalité, sa force, son caractère et cette saveur unique dont on ne saurait se lasser.

Ingrédients et Mélange

Lilea Narrative, Zo aka La Chauve-Souris, YoggyOne et Zerolex sont ce mélange unique. Avec pour chacun une grosse carrière solo derrière lui, les quatre beatmakers se sont réunis en 2012 avec pour objectif de jouer leurs sets en live avec leurs contrôleurs Pad et aucune séquence enregistrée. Après plusieurs sessions live et concerts en 2013, c’est en février 2014 que le quatuor nous dévoile son premier EP Dusted. Ce premier opus permet d’établir les bases de leur collaboration, une sorte de test. On ressent encore bien l’influence de chaque protagoniste mais la recette est déjà bonne : des beats infaillibles, quelques belles montées et des synthés puissants. Le résultat est prometteur et on voit de belles choses se profiler. Mais l’ensemble manque encore un peu de cohésion, cette même cohésion qui fait que quatre entités en deviennent une.

Macération et Maturité

Laissez le tout macérer une petite année, le travail infuser, le temps et l’expérience faire leur jus et vous vous approchez gentiment de ce doux spiritueux. Sorti le 20 avril 2015, le LP Volutes permet au live band d’affirmer son identité. La cohésion est là, les beats coulent à flot, le son est feutré, les synthés analogiques sont massifs, les basses profondes, les arpégiateurs incontrôlables et le tout se mélange, s’unit, s’enlace, se superpose, oscille et délivre une musique club puissante agréablement granuleuse qui vous monte à la tête. Pour l’EP, les quatre bisontins étaient partis du live vers le studio, pour le LP c’est l’inverse. Et ça se ressent, plus calé, plus propre, le groupe le dit lui-même : Dusted était une belle étape, mais pour nous Volutes est l’album qu’on voulait réaliser dès le début”.

Dégustation

C’est en douceur que l’album nous dévoile ses premiers arômes sur Leaps and Bounds, avec un son plutôt feutré et des synthés qui sautillent déjà. Force et caractère se dévoilent dès le second titre Grainy avec ces synthés qui s’unissent et ce beat lourd qui vous mène presque à la transe. S’en suivent dix autres titres aussi colorés et légers (Sunset Glow) que noirs et lourds (Time Trial, Outrun) avec des boucles techno, des samples hypnotisants et des mélodies envoûtantes. Cet album est fait pour le dancefloor, il offre une électro moderne et suit un but précis : vous faire danser toute la nuit. L’élixir est bon, mûr et il fait son travail. À consommer sans modération.

 

 

Cotton Claw - Volutes
8Note finale
Avis des lecteurs 8 Avis
8.4